L'approche psychosomatique

A notre époque, il est désormais classique et normal de concevoir que nos maladies organiques peuvent être directement en relation avec nos émotions.

On appelle cette double interaction corps-émotion, la psychosomatisation.

 

Tout homme ou femme, adulte ou enfant, ressent à tous les moments de sa vie des émotions qui lui sont propres (subjecticves) :

  • émotions positives / négatives
  • émotions agréables / desagréables
  • plaisirs / frustrations

 

A partir du moment où une personne a ressenti une émotion, elle va la décoder pour la définir et la classer selon des critères qui lui sont propres : 

Emotions Positives

  • agrément
  • joie
  • gaieté
  • créativité
  • enthousiasme

Emotions Négatives

  • angoisse
  • colère
  • critique
  • jugement
  • autorité
Psychosomatique

A partir de ce moment, l'émotion ressenti devient un message qui est envoyé depuis son lieu de création, le mental (l'émetteur), vers le reste du corps physique (le récepteur) :

  • une émotion classée de type A - donne un message de type A - qui se rend à un organe de type A
  • une émotion de type B - donne un message de type B - qui se rend à une partie du corps de type B

 

Quand peut on parler de psychosomatisation ?

Quand la même émotion est vécue fréquemment et envoyée aussi fréquement à la même place, et que la personne n'est pas capable de réagir et d'exprimer ce qu'elle ressent, soit verbalement soit par des actes, c'est à ce moment là que le phénomène de psychosomatisation se met en place. Petit à petit, le deséquilibre des énergies au niveau de l'organe qui les reçoit va affaiblir cette partie du corps...

 

Selon votre recherche, vos interrogations, une approche psychosomatique pourra être proposée dans l'obtention d'indices, voir de réponses, quant aux maux qui handicapent dans  la vie quotidienne (Il s'agit souvent de raisons profondes dont la personne n'est pas consciente).